2- Des débuts prometteurs // GH4

Une semaine déjà avec le GH4. A la découverte de la Sicile, nous rencontrons des gens merveilleux, goûtons des produits délicieux (si l’on exclu les tripes de Palerme) et nous levons chaque matin décidés à faire de belles images et de nouvelles rencontres. Voici quelques images issues des JPG de l’appareil (je ne peux pas encore travailler les fichiers RAW) ou des captures vidéos.

Direction Stromboli

C’est dans un magnifique bordel que nous effectuons la traversée pour rejoindre l’île de Stromboli, dans les îles Eoles au nord de la Sicile. La navette du matin annulée, celle de midi en retard, c’est une foule joyeuse qui s’entasse sur les quais avec l’espoir d’embarquer sans plus attendre. Des cris, des larmes, un passager à terre qui n’en peut plus: Le vieillard inerte est allongé en slip à côté de nous, j’ai prêté mon réflecteur Lastolite pliant à une femme qui le ventile abondamment en attendant les 1ers secours. A défaut de m’en servir pour la photo, il fait un excellent éventail. Pour ceux qui songeraient à en faire l’acquisition, le modèle macro est largement suffisant.

Nous partons avec 1h30 de retard et nous avons la chance de faire un visite improvisée de toutes les îes Eoles où seront déposés un à un les passagers. Alors que j’écris ces lignes, plus que 2 îles avant le terminus Stromboli. Nous devrions arriver vers 18h30, trop tard pour l’ascension du volcan! J’espère qu’il sera possible de remettre la grimpette à demain et que le temps sera clément.

Ile après île le décors change, le petit port s’entoure d’une multititudes de facades blanches morcelés de volets bleus. Mais Profitons de cette traversée pour remonter un peu le temps..

D’abord, les vins de Marsala

Le Baglio Donna Franca, au cœur des vignes

Le Baglio Donna Franca, au cœur des vignes – Olympus 9-18mm

Nous nous réveillons au coeur des vignes de la campagne Sicilienne, près de Marsala.
En amateurs de bons vins, nous avons décidé de commencer notre voyage par un apéritif.
Par gourmandise, nous opterons pour 3 dégustations: Le vin artisanal du gîte rural de Donna Franca, le Marsala des caves familiales de Marco di Bartoli et enfin le Florio, un vin produit en grande quantité sur le bord de mer de la ville de Marsala.

Marco Di Bartoli - Voigtlander 25mm f/0.95

Marco Di Bartoli – Voigtlander 25mm f/0.95

Le champagne Sicilien - Voigtlander 25mm

Le champagne Sicilien – Voigtlander 25mm

Dégustation chez Florio - Olympus 9-18mm

Dégustation chez Florio – Olympus 9-18mm

Ensuite la procession des Misteri de Trapani

Un moment inoubliable! D’imposantes statues en bois sont portées à travers la ville pendant toute la nuit, au son émouvant des orchestres et dans un mouvement lent et chaloupé. Nous sommes réveillés par les tambours graves qui passent à 4h du matin sous notre fenêtre. Petit à petit les habitants se retrouvent dans la rue pour entourer les porteurs, certains préfèrent observer le cortège de leurs balcons emmitouflés dans dans leurs couvertures. Le visage des hommes est marqué par la fatigue mais on peut lire la passion et la dévotion dans les regards. Les statues danseront dans la foule jusqu’au début d’après-midi.

trapani2

Les Misteri de Trapani – screenshot vidéo HD

Cortège la nuit - capture d'écran de la prise de vue vidéo HD slowmotion

Cortège la nuit – capture d’écran de la prise de vue vidéo HD slowmotion

Repas de Pâques en famille

Il y a 1 mois nous réservions 3 nuits à Palerme sur le site airb’n’b. Comme nous étions dans la capitale durant le weekend de Pâques, nous espérions trouver des personnes prêtes à partager avec nous un peu de la tradition Sicilienne. Nous ne nous attendions pas à autant d’ouverture et de gentillesse.
Dès le lendemain de notre arrivée à Palerme, nous partons avec Viola et Davide (nos hôtes) dans un petit village en campagne. C’est là que réside la famille de Viola et une grande fête est organisée sur la grande place face à l’église baroque: La statue de Jésus et la statue de la madone sont portées devant la foule, face à face d’un côté à l’autre de la place. Grand silence. Tout un coup les cloches sonnent, les tambours battent avec force alors que les porteurs des statues courent pour rejoindre le milieu de la place. Immergé dans le bain de foule, c’est un spectacle populaire très animé; en moins de 3 secondes les 2 statues se retrouvent réunies. Jésus est ressuscité!

Le meilleur reste à venir. Nous sommes invités au repas de Pâques dans la famille de Viola.

Repas de famille - Olympus 9-18mm

Repas de famille – Olympus 9-18mm

Des gens merveilleux, nous avons passé un moment unique dans une grande maison où chaque étage est habité par les cousins, cousines, tantes, grands parents.. La tablée est gigantesque, les plats s’enchainent dans les rires et les élans tout Italiens des patriarches heureux du festin arrosé. Nous repartirons dans la nuit, émus par tant de chaleur et de sourires reçus.

Une famille de musicien - Olympus 9-18mm

Une famille de musicien – Olympus 9-18mm

A propos du GH4

Nous arrivons enfin à Stromboli et je n’ai pas encore parlé du GH4 pendant ces 1ers jours de voyage.. Je l’utilise beaucoup pour la vidéo (disons à 80%) et je suis fan des fonctions de slowmotion et de timelapse! Le fait de pouvoir lire directement le résultat vidéo (vous pouvez compiler vos timelapse et stopmotion en choisissant le format vidéo et la cadence des images) est très appréciable en voyage: Je sais directement si cela marche ou pas, sans avoir besoin de faire le montage. J’ai aussi une idée plus précise des plans en ma possession et je peux laisser mûrir doucement les idées qui orienteront mon travail de montage et plus largement le concept du film que je veux faire.

Pêcheur de Stromboli

Pêcheur de Stromboli – Olympus 9-18mm

La qualité vidéo

Remarquable! Vraiment je suis bluffé. Je n’ai pu visualiser mes rushs que sur l’écran du GH4 mais le rendu est très bon, très “cinéma” pour ceux qui ont déjà entendu parlé du débat rendu “vidéo”/rendu “film”. Je l’ai déjà dit, mais c’est un outil de documentaire redoutable: Léger, compact et qualité vidéo remarquable: Ces 3 arguments sont mes principaux critères pour la prise de vue sur le vif. J’utilise la Canon C100 qui est vraiment excellente mais je ne pourrais pas faire la même chose avec celle-ci. Mon sac aurait été beaucoup plus lourd et je pouvais faire une croix sur le confort du voyage en sac à dos. Ensuite le rapport avec les gens que je filme aurait changé: Ils peuvent être intimidés face à une caméra et perdre de leur naturel. Se faire discret est un atout précieux pour capturer des scènes de vie!

ça tourne! - Voigtlander 25mm

ça tourne! – Voigtlander 25mm

La qualité photo

Sur cette partie j’attends vraiment de pouvoir retravailler les fichiers bruts (raw) pour me prononcer. En effet déjà sur mon GH2 la différence entre les JPG de l’appareil et ceux issus des RAW étaient assez importante.
Je retrouve le plaisir d’utilisation du duo GH4/Voigtlander 25mm f/0.95: Pour de la photo de rue, en faible lumière, sur des compos un peu créatives, ce caillou est un atout précieux. La mise est au point est manuel mais cela correspond bien à ma manière de travailler.

Cappuccino - Voigtlander 25mm

Cappuccino – Voigtlander 25mm

Les photos qui accompagnent ce post sont des JPG directement tirés de l’appareil, légèrement retouchées (avec les moyens du bord: Mon notepad frise l’overdose). Elle donne déjà une idée du potentiel de l’appareil. Je ferai un point plus précis plus tard lorsque je pourrais ouvrir les fichiers raw.
Dernière chose cependant sur la photo: Je découvre et j’utilise souvent la fonction automatique IA sur certaines prises, en activant le HDR. Le rendu est souvent très bon sur des scènes contrastés ou des paysages. Et cela me permet de swapper rapidement entre prise de vue vidéo et prise de vue photo (je passe simplement le focus manuel/auto et le setting caméra/prise de vue IA).

Marché de Capo à Palerme - Olympus 9-18mm

Marché de Capo à Palerme – Olympus 9-18mm

Dans un prochain article,

Je détaillerai les matériel que j’ai emporté avec moi: Objectifs, sac à dos, trépied, videur de cartes SD…  J’ai tout ce qu’il me faut dans un minimum d’espace et de poids, pratique pour voyager léger!

2 réponses
  1. Aristofennes
    Aristofennes dit :

    Bonjour,

    Je naviguait sans espoir sur le net, à la recherche des informations claires sur le GH4. Je suis content de trouver votre site, avec beaucoup de détails et de réponses à mes questions. Car j’hésite entre la sony A7s et la panasonic GH4.

    Par rapport à la GH4 je voudrais vous poser une question :

    -Quel matériel et quels logiciels utilisez vous pour l’édition des fichiers raw et des videos 4K ?

    Je vous remercie d’avance

    Répondre
    • 5mars
      5mars dit :

      Bonjour,
      J’utilise un portable avec i7/3840QM @2,8Ghz, 24 Go de RAM, Carte Graphique Nvidia GTX 675M.
      C’est suffisant pour faire du montage avec le 4K du GH4, cependant je vais bientôt m’équiper d’un nouveau PC fixe pour être plus à l’aise.
      J’ai beaucoup voyagé ces derniers temps d’où l’importance pour moi de disposer d’un bon portable.

      En logiciel j’utilise la suite Adobe CC, pour le montage: Premiere et After Effects.

      J’ai le Sony A7 et le GH4 et j’utilise le 1er pour la photo, le second pour la vidéo.
      Je vous encourage à essayer les 2 boitiers avant de faire votre choix, je trouve pour ma part le GH4 bien plus évolué et pratique pour la vidéo.
      Après le gros avantage du A7S concerne la montée en ISO (et la photo).

      Les 2 boitiers sont très bons! Je trouve que les 2 font un bon duo complémentaire.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *